MÉDECINES DOUCES





 

Traitement par homéopathie

L'homéopathie soigne les maladies aigües telles que la rhino-pharyngite, la rougeole, des vomissements, une crise d'arthrite, mais également les maladies chroniques comme les allergies, l'arthrose, l'asthme, l'eczéma ou la mastose. C'est une médecine efficace à tous les âges, elle s'associe bien à l'acupuncture et à l'ostéopathie.

L'homéopathie raisonne en fonction de la totalité du corps et des interdépendances entre chaque partie de ce corps, organe, homéopathie médecine doucehormone, cellule, A.D.N; oligo-élément, etc... . Ces interdépendances, comme dans tout écosystème, maintiennent à l'intérieur de l'organisme un équilibre tout en permettant son adaptation à l'environnement.

Les substances physiologiques sont toujours présentes en très petites quantités dans la circulation sanguine et leurs dilutions sont sous la dépendance non seulement de nos rythmes intérieurs mais aussi de notre environnement. Chaque enzyme, sécrétion ou hormone est secoué 80 fois par minute grâce aux battements du cœur. Notre organisme fabrique ainsi en permanence des homéopathies naturelles qui sont, comme les remèdes homéopathiques, préparés par dilutions et dynamisations successives.


Les quatre modes réactionnels

  • Le psorique: élément terre, est caractérisé par des réactions centrifuges. Il est amélioré par ses éliminations qui lui permettent de rétablir son équilibre. Ses pathologies alternent périodiquement: arthrite, parasitose, allergie, augmentation des IgE, urticaire et rhume des foins, eczéma et asthme, psoriasis et hémorroïdes, maladies de la peau et des intestins, etc... . Ses éliminations sont malodorantes, il y a toujours des démangeaisons. La vie sédentaire, les excès, le manque d'exercice physique et la suppression allopathique des ses éliminations l'aggravent progressivement. Son mode réactionnel est la recherche d'un équilibre.
  • Le tuberculinique: élément air, évolue par cycles avec des crises d'élimination soudaines et violentes. Il est soit allergique et hyper-réactif, soit anergique et sans défenses spécifiques, parfois il présente une augmentation des IgE. Les crises ciblent d'abord le tissu lymphatique et veineux, le foie, le respiratoire et la thyroïde, elles sont suivies d'un épuisement général avec excitabilité neuro-musculaire. Les troubles de la minéralisation dominent chez l'enfant, l'adolescent et le vieillard. Le malade évolue vers la dégénérescence et la nécrose de ses organes nobles comme lors d'une hépatite ou d'une pneumonie. Son mode réactionnel est l'hyper-réactivité suivie d'épuisement.
  • Le sycotique: élément eau, elle est intoxiquée par une rétention d'eau et les métabolites et toxines qu'elles contient. l'humidité, les infections bactériennes et mycosiques, les parasitoses, les vaccinations et les traitements allopathiques prolongés et répétés aggravent l'intoxication de son tissu réticulo-endothélial provoquant œdèmes, ralentissement des fonctions, troubles dégénératifs, idées fixes et tics. C'est une sorte de poubelle qui accumule les déchets toxiques dont elle ne peut se débarrasser, produisant des maladies par excès. Il présente des infections chroniques en particuliers O.R.L et génito-urinaires et des tumeurs témoignant de l'échec de ses défenses immunitaires. Son mode réactionnel est la rétention.
  • Le Luétique: élément feu, vit dans un déséquilibre physique et mental, il évolue vers l'ulcération et le sclérose. Les organes cibles sont les parois vasculaires veineuses et artérielles, le tissu élastique, les os, la peau, les membranes muqueuses, la gorge et la régulation neuro-hormonale. Selon le stress, il développe des crises cyclothymiques et le spasmodiques avec sentiment d'insécurité, agitations et peurs aggravées de la nuit. Les troubles de la croissances peuvent aller du nain au géant et les troubles cellulaires et mentaux jusqu'à l'anarchie voire le cancer. Il présente infection, nécrose, induration, exostose, décalcification et ptôses. Son mode réactionnel est le déséquilibre.

Le drainage de chaque mode réactionnel doit renforcer les organes ciblés par la maladie chronique. Il est surtout pour:

Le psorique: vasculaire, digestif et cutané

Le tuberculinique: minéral, lymphatique, hépato-pancréatique et neurovégétatif

Le sycotique: digestif, urinaire, neuro-hormonal et immunitaire

Le luétique: vasculaire et spasmodique.


Traitement par acupuncture et auriculothérapie

L'acupuncture:
acupuncture médecine douce
L'Acupuncture est une méthode thérapeutique qui consiste en la stimulation de "points" précis par piqures à l'aide d'aiguilles. Des résultats identiques, quoique souvent moins nets, sont obtenus par stimulation de ces mêmes "points" chinois par d'autres moyens (massages, ou mieux: stimulation ponctuelle à l'aide d'une pointe émoussée, brûlure ou chaleur ponctuelle, stimulation électrique...).



auriculothérapie médecine douce
L'auriculothérapie:

Découverte de l'auriculothérapie (méthode de traitement par stimulation de points de l'oreille - docteur Nogier, Lyon). Cette technique est d'un apport considérable pour l'acupuncture par son efficacité (principalement sur la douleur) et sa rapidité d'action (ce qui laisse à penser qu'il s'agit la d'une action réflexe).



Quand traiter par l'acupuncture ?

  • S'il y a agression du "terrain" (prévention) : c'est à dire si l'organisme est soumis à des éléments extérieurs risquant de perturber son équilibre: une séance immédiate point(s) correspondant à l'agression avec renforcement du terrain si nécessaire (équilibration INN-IANG). Si l'agression se poursuit il faut repiquer à raison d'une séance quotidienne tant que dure l'agression.
  • S'il y a apparition de trouble (traitement curatif): on commence  par traiter le déséquilibre de l'énergie générale (INN-IANG) si celui-ci est évident. Puis la séance suivante, on ajoute les points correspondants aux organes et aux symptômes ou à la maladie en commençant par les points généraux correspondants à l'organe lésé pour lesquels on essaiera les deux sens de rotation des aiguilles afin de rechercher une amélioration immédiate, puis les points secondaires. Les points d'oreilles servant systématiquement au traitement de la douleur dès la première séance, étant le plus souvent suffisants pour les faire disparaitre.

Quand ne pas traiter ?

  • Les cardiaques grabataires et PACE-MAKER (appareil de stimulation électrique du cœur)
  • Les femmes enceintes (traitement réservé au médecin acupuncteur)
  • Les très grosses fatigues (le repos étant de rigueur)
  • La colère, l'ivresse avancée et tout état de surexcitation 
  • Juste après un repas copieux
  • Au moment des règles (domaine de l'acupuncture, sauf le "60 V" en cas de douleur)
  • Si la peau n'est pas saine au niveau à piquer



Accueil